LE NUMERO 10

Phil houx est ce qu’on appelle un arriviste, même si personne ne peut vraiment dire où il veut en arriver. C’est pour vous le présenter, le bras droit de Mr Fabeth, celui qui fait tout le boulot, et qui prend aussi les baffes quand le boss n’est pas content, ce qui arrive souvent, c’est comme qui dirait le souffre-douleur du trop fameux président du FC Treaux.

Mais comme il espère tirer profit des magouilles qu’il organise avec son patron, il supporte avec une certaine maîtrise les humiliations de son chef, bien qu’il n’en pense pas moins. Il ne brille pas non plus par son intelligence, pas plus que son patron, mais il a par contre une chance extraordinaire, allez savoir d’où elle vient.

C’est ainsi que c’est par le plus grand des hasards qu’il a appris l’existence d’un petit génie du foot, et qu’après de très dures négociations avec Dop, qui se fait passer pour l’agent de Zip histoire d’arrondir les fins de mois, il obtient ce fameux rendez-vous où va se jouer l’avenir du FC Treaux. Mais là encore, c’est la bonne fortune qui tourne et change un premier refus du Numéro 10 en un oui définitif.

On comprend donc mieux le personnage, qui est là pour servir de faire valoir à son patron, qui pense que l’autre, en étant moins que lui, le fait paraitre plus que ce qu’il est. Comme on le voit, c’est une de ces situations saine et limpide qui font que les relations humaines sont ce qu’elles sont, le ciment d’une société heureuse et en marche vers le futur.

Dans notre cas, on dirait plutôt que c’est en courant qu’on y va. Mais Phil houx a aussi un avantage sur son boss, c’est l’habitude qu’il a d’évoluer dans des milieux différents, et est assez malin pour toujours tirer son épingle du jeu, avec quelques phrases passe-partout qu’il lance ici et là, il est donc le passeport de Mr Fabeth dans le monde de la presse et du football professionnel où ils seront vite appelés à se débrouiller.

Mais on en est encore pas là, que dire de plus de Phil, son amour pour les grosses voitures, les grosses montres, enfin tout ce qui fait étalage d’un pognon qu’il aimerait avoir mais qu’il n’a pas. Ah, il raconte qu’il est né à Paris, ça fait mieux que dire qu’on vient de padrolles dans le limousin.