André Sipp, auteur de Le NUMERO 10 Zip, a grandi entre ses deux passions, le dessin tout d’abord, et le foot ensuite, comme beaucoup de gamins de son âge d’ailleurs. Mais le temps a passé depuis, et lui, il a continué à dessiner, et à aimer le foot, alors ce n’est pas vraiment étonnant, qu’au milieu des années 2000, il eut l’idée de réunir les deux, et c’est ainsi qu’est né, le numero 10 Zip.

Des débuts et des premiers croquis, il reste peu de choses, juste peut-être l’ambiance, qui lui rappelle quand l’été, il allait en vacances chez sa sœur dans une zup de province, où les meilleurs moments, étaient les matchs de foot, entre le différents quartiers, avec tous ces nouveaux copains d’un seul été, passé à s’amuser.

De tous ses souvenirs, il écrit alors une histoire, qui sembla un moment, jusqu’à intéresser Dargaud, mais un étrange concours de circonstances, un mail jamais reçu, envoyé au directeur, et c’est un projet qui sombre dans l’oubli, jusqu’à ce qu’il rencontre, quelqu’un qui croit en son petit génie du football. Entretemps André Sipp auteur dessine aussi pour d’autres, et découvre dans le pays où il vit depuis plus d’un quart de siècle, que son numéro 10 Zip existe vraiment, il joue au barcelone, et s’appelle messi, c’est un curieux hasard, que de faire une histoire qui finit par ressembler, à la réalité.

Mais si la ressemblance s’arrête aux terrains de jeu, zip lui est bien tout le contraire de tout ce qui déjà, ne plait plus à son créateur, dans le football moderne. Alors il va faire, de son petit personnage, l’antithèse du monde du profit, faire juste un grand joueur, qui aime le ballon pour le plaisir du jeu, laissant derrière lui, les histoires de pognon, les magouilles, qui naissent des conflits d’intérêts. André sipp auteur est avant tout un rêveur, qui veut croire que les rêves d’aujourd’hui, sont comme il aime à le dire la réalité de demain.

Alors il saura faire de son petit héros, le porte-parole des causes qu’il croit juste, le partage des richesses, le jeu juste pour jouer, pas toujours pour gagner, même si ultime dérision, en jouant pour jouer on finit par gagner. Il y a dans ce petit monde, bien plus qu’il n’y parait, et si les lecteurs suivent, bientôt vous le saurez. Le défi du numéro 10 zip, ce n’est pas de changer le monde, c’est que le monde change, juste en le regardant avec des yeux d’enfant.